Shampoings

Si absolument tout le monde utilise du shampoing, peut-être que vous vous satisfaites du premier que vous trouvez dans votre supermarché. Cela ne pose aucun problème à beaucoup de gens et pourtant, si vous voulez le meilleur pour vos cheveux, il va falloir être un peu plus sélectif que cela !

Que ça soit dans les rayons de produits capillaires des grands magasins, des pharmacies ou des boutiques en ligne de beauté, il y a de quoi s’y perdre ! Il existe de très nombreux types de shampoings plus ou moins spécifiques à un type de cheveux ou ayant des bienfaits x ou y. 

Il est vraiment compliqué de se renseigner soi-même sur tout ce qui existe dans ce domaine et il est tentant d’abandonner les recherches pour retourner à celui que vous avez toujours utilisé. 

Vos cheveux méritent mieux !

Dans tous les cas, si vous êtes ici, c’est que vous voulez trouver les meilleurs produits qui correspondent à vos cheveux et cela tombe bien ! Cet article vous aidera sûrement à y voir un peu plus clair.

Les origines du shampoing

Ce n’est pas forcément la première chose qui vous traverse l’esprit quand vous pensez au shampoing mais il est parfois bon de savoir d’où proviennent les choses que l’on utilise tous les jours.

Si pendant longtemps (il y a quelques siècles) la meilleure option pour laver des cheveux se trouvait dans le garde-manger, cela a bien évolué. On avait besoin de produits pour absorber l’huile ou épurer le cuir chevelu c’est pourquoi les gens utilisaient de l’amidon végétal et du vinaigre de cidre de pomme.

Une des premières choses s’apparentant aux shampoings que l’on connaît aujourd’hui trouve ses origines en Inde. La technique indienne du champi – ou shampoing – n’est en effet pas née en occident et ne l’atteindra pas avant les années 1800. On attribue à un écrivain et entrepreneur indien – Sake Dean Mahomed – la popularisation de cette méthode en Angleterre. Il a, à la même époque, créé un spa avec un atout commercial appelé “shampoing” et popularisant le service du lavage de cheveux.

Aux États-Unis, c’est un homme du nom de John Breck qui a introduit le premier shampooing liquide en 1930. Sa composition était plutôt restreinte par rapport à ce qui se fait aujourd’hui (14 contre plus de 20 aujourd’hui) mais cela ne l’a pas empêché de devenir un produit très populaire dans les décennies qui ont suivies. Une chose qui n’a pas changé est que ce qui fait le succès des shampoings est en grande partie dû à la publicité. En utilisant des célébrités et l’idée qu’il fallait se laver les cheveux plusieurs fois par semaine pour les garder en bonne santé, cela s’est propagé et est entré dans notre quotidien.

Cela a ouvert le marché à bien d’autres concurrents et nous voilà aujourd’hui avec des centaines de marques proposant leurs gammes de shampoings avec mille et une particularités. Avec des odeurs variées, un aspect moussant ou encore spécialisé pour l’entretien de certains types de cheveux, des nouveautés continuent d’arriver chaque année et ce n’est pas prêt d’arrêter.

Qu’est-ce qu’un shampooing et comment ça fonctionne ?

Maintenant que vous avez les bases de l’histoire du shampoing, il peut être bon de faire une piqûre de rappel sur ce qu’est véritablement le shampoing.

De nos jours, le shampooing se présente souvent sous la forme d’un liquide plus ou moins épais et moussant sitôt qu’on se frotte contre ses cheveux. Des tensioactifs, tels que le lauryl sulfate de sodium ou le laureth sulfate de sodium, sont utilisés dans la plupart des shampooings. Leur objectif est  d’émulsionner le sébum et les débris présents sur les cheveux et le cuir chevelu pour leur capter leurs impuretés. Lorsque les cheveux sont rincés, ces particules que l’on associe à la saleté de nos cheveux sont emportées avec l’eau. 

Ils ne se limitent plus non plus à cela. La plupart des formules contiennent un agent de conservation pour empêcher la prolifération des germes et l’on aime aussi y ajouter un parfum pour donner cette odeur de fraîcheur. 

Les shampooings peuvent également contenir d’autres substances pour donner aux cheveux un aspect ou une sensation spécifique, comme des silicones pour lisser ou de l’huile de coco pour hydrater, selon la formule.

Les ingrédients à rechercher (ou éviter) pour un shampoing

Lorsque vous recherchez un shampooing, il convient de garder à l’esprit quelques termes importants. Reprenons un instant les termes importants que nous avons survolés dans la partie d’avant pour reconnaître les bon ingrédients d’un shampoing :

  • Les tensioactifs (lauryl sulfate de sodium ou le laureth sulfate de sodium) permettent l’émulsion de l’huile et de la saleté.
  • Les conservateurs (parabènes ou le benzoate de sodium) limitent le développement microbiologique.
  • Les parfums sont tous présents dans la plupart des shampooings.

Vous avez donc, ci-dessus, la liste de ce que vous retrouverez dans la plupart des shampoings du marché. Faisons maintenant un focus sur les ingrédients même à surveiller lors de vos achats.

Sans sulfates

Il s’agit d’une des mentions les plus courantes sur les bouteilles de shampooing. Cela indique que le mélange est dépourvu du composant moussant et nettoyant le plus courant présent dans les shampooings. 

Les sulfates étant des détergents abrasifs, ils peuvent dessécher votre cuir chevelu et vos cheveux, ce qui déplaît à de nombreuses personnes.

Le problème vient alors surtout du fait qu’ils ne sont pas forcément bien équilibrés dans les produits et que cela peut avoir un effet négatif décapant pour les cheveux. Cependant, la corrélation entre ces sulfates et les dommages causés aux mèches colorées n’a pas vraiment été démontrée. Il y aura en effet toujours d’autres substances détergentes dans les shampoings qui pourraient abîmer vos cheveux et tout n’est pas dû aux sulfates.

Quattro (composés d’ammonium quaternaire) 

Si vous cherchez un shampooing pour cheveux abîmés, nous vous conseillons de rechercher les mots « quaternium » ou « chlorure de cétrimonium » dans la liste des ingrédients. Un indice, ils sont souvent associés aux mots « fortifiant » ou « anti-casse » sur le devant des bouteilles de shampoing. 

Il s’agit de substances visant à “conditionner vos cheveux”. Ils les influencent donc de plusieurs manières : pour l’aspect lisse de vos mèches ou bien pour vous en faciliter le démêlage.

Attention cependant, certaines de ces substances posent de sérieux problèmes de sécurité humaine mais aussi de l’environnement. Nous vous les déconseillons vivement !

Si vous voulez en savoir plus sur ces particules, cet article pourra vous intéresser car elles ne sont pas seulement dans les produits pour cheveux  mais aussi dans d’autres cosmétiques : QUATS, ALIAS AMMONIUMS QUATERNAIRES : QUEL PROBLÈME AVEC CES INGRÉDIENTS ?

Silicones 

Les produits contenant des silicones doivent être évités par les personnes aux cheveux fins. Ils sont lourds par nature et ont en effet tendance à alourdir vos cheveux. 

Les silicones, comme la diméthicone, peuvent en revanche être très efficaces pour les personnes qui souhaitent lisser leurs cheveux. Cherchez des étiquettes de shampoing pour “cheveux endommagés ou colorés” et il aura toutes les chances de contenir de la diméthicone. 

Point négatif en revanche : la diméthicone pourrait empêcher l’humidité de pénétrer dans les cheveux et ainsi les dessèchent. Si vos cheveux ont tendance à trop capter l’humidité cela pourrait vous être utile mais c’est à prendre avec des pincettes.

Les différents types de cheveux

Il y a donc tout un tas de substances contenues dans les produits pour cheveux et vous aurez peut-être même capté certaines corrélations entre des ingrédients et des types de cheveux particuliers. Ainsi, choisir un produit approprié à votre type de cheveux est un bon début pour restreindre le vaste choix de shampooings qui s’offrent à vous

Il est vivement conseillé d’avoir un shampooing compatible avec le type de cheveux que vous essayez d’entretenir. Votre « modèle de boucles », c’est-à-dire la façon dont vos cheveux sont bouclés ou raides, est appelé votre type de cheveux. La forme de votre tige capillaire détermine votre modèle de boucles : les cheveux bouclés et ondulés sont de forme ovale, les cheveux raides sont ronds et les cheveux bouclés sont plats.

Même si l’on aimerait choisir complètement votre type de chevelure, c’est quelque chose qui est défini dans votre ADN. Vous ne pourrez donc pas faire grand-chose à propos du degré de frisure ou de raideur de vos cheveux – pas avec des shampoings en tout cas.

Si vous voulez vraiment changer de type de cheveux, il existe des outils chauds (fers, sèche-cheveux etc…) et des traitements chimiques pour le modifier momentanément. Cependant, non seulement cela peut les endommager mais en plus, leur dessin naturel refera forcément surface avec le temps. 

Par exemple, si vous avez des cheveux bouclés qui ont tendance à friser, un shampooing quotidien classique ne leur apportera pas l’hydratation nécessaire pour les empêcher de friser. Pour ce qui est des cheveux raides ou fins, un shampooing inadéquat peut donner à la coiffure un aspect gras plutôt que propre et rebondi.

Voici un récapitulatif des types de cheveux les plus courants :

  • Cheveux lisses ou droits
  • Cheveux ondulés 
  • Cheveux bouclés

Les différents types de shampoings pour prendre soin de vos cheveux

Shampoings ordinaires

Ce genre de shampoing – aussi connu sous le nom de shampoing du quotidien –  est un shampoing modéré qui peut être utilisé sur une base régulière. Conçu pour les cuirs chevelus sensibles au sébum, c’est un produit pour les gens qui ont tendance à se laver les cheveux souvent. C’est ce que l’on trouve un peu partout dans les commerces alors considérez-les comme les shampoings de base.

Ils facilitent l’élimination des débris quotidiens du cuir chevelu et lorsque vous en utilisez sur des cheveux ondulés ou bouclés on peut constater une augmentation des frisottis.

Shampoings clarifiants

Les shampooings clarifiants sont un cran au-dessus des shampoings ordinaires. Ce type-là est conçu pour garantir que vos cheveux sont d’une propreté impeccable

Si à force d’appliquer des produits sur vos cheveux vous sentez une sorte de lourdeur se créer, c’est normal. C’est alors l’objectif du shampoing clarifiant de remédier à cette sensation désagréable en permettant une élimination bien plus précise des saletés et des graisses qui s’accumulent dans vos cheveux. 

Ce shampoing, idéal pour les cheveux raides, laissera alors vos cheveux frais et resplendissants de propreté.

Attention cependant car ils peuvent être agressifs et abîmer vos cheveux si vous en abusez. Limitez-vous à une seule fois par semaine éventuellement suivie d’un après-shampoing.

Shampoings épaississants

En plus d’éliminer les saletés et débris de vos cheveux, les shampoings épaississants peuvent donner à vos cheveux une apparence plus saine au fil du temps. Si vous en avez marre de vos cheveux fins ou clairsemés et que vous voulez y ajouter un peu de matière la tige de vos cheveux, cela peut être une bonne idée.

Shampoings volumisants

Dans la même veine, nous avons les shampoings volumisants même s’il peut parfois être difficile de faire la différence entre les deux.

Ceux-là ciblent les racines pour donner du corps aux cheveux, tandis que les shampooings épaississants ciblent la tige du cheveu. Ce shampooing est alors encore une fois parfait pour les mèches fines et clairsemées tout en offrant une texture différente.

Ce genre de shampoing volumateur encourage aussi le développement des cheveux en ouvrant leurs cuticules – parfait donc pour ajouter du corps à vos cheveux.

Shampoings fortifiants

Est-ce qu’il y a besoin d’expliquer le but de ce produit puisque tout est dans le nom ? Ils visent en effet à renforcer vos cheveux – ce qui ne concerne aucunement la chute de cheveux. En utiliser régulièrement vous permettra d’avoir une chevelure globalement moins sujette aux cassures avec des mèches plus fortes.

Il n’y pas pas spécialement de recommandation pour des types de cheveux, ils conviennent très bien pour tous.

Shampoings pour cheveux colorés

Encore une fois, tout est dans leur nom. Ils sont pensés pour préserver les formules de couleur utilisées dans les teintures pour cheveux. Une belle teinte de cheveux est quelque chose qui peut être coûteux alors prenez-en soin !

Si vous avez les cheveux teints, il est vivement conseillé d’utiliser ce type de shampoings pour faire durer la teinture le plus longtemps possible sans en dégrader les couleurs. Ce qui les composent aident à réduire la quantité de colorant qui est emportée par le lavage. Les composants à rechercher sur les étiquettes sont alors le varech, les algues ou l’huile.

C’est un type universel à tous les styles de chevelure – lisse ou bouclée peu importe. 

Shampoings pour cheveux secs et abîmés

Éliminer la saleté et les huiles des cheveux, qui sont des éléments naturellement produits par votre corps, peut nuire à vos cheveux. Les shampoings traditionnels ont tendance à assécher le follicule ce qui provoque des cassures.

Ces formules pour cheveux secs et abîmés ont alors la double fonction de nettoyer les cheveux tout en restaurant les huiles perdues. C’est la raison pour laquelle il existe des produits contenant des substances telles que l’huile de Maroc, l’huile d’argan ou l’huile de tournesol, pour restaurer les huiles perdues. 

On peut aussi citer les shampoings à la kératine qui aident à réparer les dommages causés aux cheveux avec cette protéine déjà présente dans la composition des cheveux.

Ces shampooings conviennent à tous les types de cheveux, mais ils sont plus efficaces pour les cheveux ondulés ou bouclés.

Shampoings pH Neutre 

Si vous avez l’habitude de multiplier les produits chimiques pour entretenir vos cheveux (défrisants, traitements en tout genre), il peut être bon de tout remettre en état une fois de temps en temps. Les shampoings pH Neutre permettent de rétablir l’équilibre du pH de vos mèches qui a été dégradé par cette accumulation d’éléments agressifs.

Après avoir détendu les cheveux, on utilise fréquemment des shampoings pH Neutre pour améliorer la santé des cheveux.

Shampoings naturels

Il existe une multitude de shampoings naturels sur le marché mais il faut penser à vérifier l’étiquette. Pour qu’un produit soit légalement étiqueté « naturel », il doit simplement comprendre 1 % de composants naturels. 

Une méthode assez simple pour trouver un produit relativement naturel est de rechercher des composants comme la biotine, la caféine, le thé vert et le palmier nain. Ce sont des plantes (parfois biologiques) et bruts, ce qui est la meilleure définition du naturel que l’on puisse trouver

Les shampoings naturels sont généralement sûrs pour tous les types de cheveux. Ils sont davantage bénéfiques pour les personnes qui subissent une perte de cheveux.

Shampoings 2 en 1 et Shampoings 3 en 1

Ces types de shampoing sont assez populaires auprès des personnes qui font des déplacements réguliers. C’est logique puisqu’ils permettent de ne pas multiplier les bouteilles dans votre petite trousse de toilette de voyage. D’ailleurs, même sans parler de voyage, si n’aimez pas avoir trop de produits dans votre salle de bain, cela peut être une solution.

Leur promesse est d’offrir un nettoyage en profondeur du corps et des cheveux (avec même l’après-shampoing dans le cadre du 3 en 1). Pour ce faire, ils contiennent à la fois les composants d’un gel douche et de quoi rendre vos cheveux lisses et brillants.

Les cheveux bouclés ou ondulés risquent toutefois d’être desséchés, à utiliser donc avec précaution. Même si gagner quelques minutes en vous préparant est toujours bienvenu, il est convenu d’admettre que séparer le gel douche, le shampoing et l’après-shampoing reste le plus efficace.

Shampoing antipelliculaire

Les pellicules, c’est un petit problème désagréable qui ne dépend pas de vous et vous pouvez justement en éliminer une grande partie avec les shampoings appropriés.

Les shampoings antipelliculaires contiennent souvent du kétoconazole, qui peut être acheté en vente libre ou sur ordonnance (si vous avez besoin d’une forme puissante). 

Si ce type de shampoing convient à tous les types de cheveux, vous n’avez aucune raison de vous encombrer avec si vous ne souffrez pas d’un petit problème de pellicules.

Shampoings secs

Les shampoings secs sont certes pratiques, mais à utiliser avec modération. Leur principe est simple : ils absorbent les huiles et l’humidité de vos cheveux grâce à des substances à base d’alcool ou d’amidon. En répartir sur votre cuir chevelu a pour effet de lui rendre un aspect propre et cela peu importe le type de cheveux que vous abordez. 

Les shampoings secs peuvent s’accumuler dans vos cheveux avec le temps si vous en utilisez trop fréquemment. N’en abusez pas et limitez leur utilisation à des situations d’urgence lorsque vous avez besoin de vous rafraîchir mais que vous n’avez pas le temps de vous laver les cheveux. Vos cheveux auront l’air propres et frais quand vous en aurez besoin mais cela ne les dispense pas de lavages normaux.

Les shampoings secs sont disponibles sous différentes formes, notamment liquide, en poudre et en aérosol.

Pour en savoir plus sur les shampoings secs, consultez notre page dédiée juste ici.

Shampoings pour perruque

Oui, on s’éloigne peu des shampoings en tant que tels mais beaucoup portent des perruques ou des postiches, que ça soit par simple esthétisme ou par nécessité dans le cadre d’un emploi. Il faut donc bien un moyen de les nettoyer comme de vrais cheveux et à moins qu’il ne s’agisse effectivement de vrais cheveux, impossible d’utiliser des shampoings traditionnels.

Vous trouverez facilement différents nettoyants pour perruques et des solutions déjà préparées sur internet ou dans salons spécialisés.